Arcane Experience

LE TRAVAIL DE GAME MASTER

Un emploi qui en fait rêver certains et se questionner d’autres. C’est un terme plein de mystère, un anglicisme de plus en plus inscrit dans le langage quotidien. Le travail de game master est un rôle primordial dans le monde du jeu.

Tout d’abord, qu’est-ce qu’un game master ?

Game master ou maître du jeu, en français, est une personne dont le métier est d’animer et de guider les joueurs lors d’un jeu : escape game, jeu grandeur nature ou jeu de plateau. Voilà pour la définition (presque) Wikipedia, que nous allons approfondir.

Le travail de game master est, avant tout, un travail humain et chacun « masterise » à sa manière. Un joueur aura autant d’expériences différentes de game mastering, qu’il existe de game masters.

Pour approfondir cet article, nous avons demandé à trois de nos game masters, de partager leurs ressentis et leurs expériences ; trois personnalités différentes, trois vécus et trois manières d’aborder le jeu, Sarah, Jean-Baptiste et Virginie.

Le game master est en charge du bon déroulement de la partie. De l’accueil des joueurs à la préparation d’une nouvelle session, il maîtrise tout sur le bout des doigts. Le game master est le premier contact avec les joueurs. L’ambiance du jeu commence avec lui, dès qu’il reçoit les participants. Il est là pour les guider, les accompagner et veiller à la sécurité des joueurs, ainsi qu’à la bonne condition du matériel.

Le travail du game master s’adapte en fonction du jeu qu’il masterise. Ses tâches ne seront pas les mêmes s’il anime un escape game, un jeu grandeur nature de type enquête géante ou un jeu de plateau.

Malgré eux, les joueurs, ont l’impression d’entrevoir le game master, alors que non, il agit bien plus qu’on ne le croit.

Le travail du game master

Le game master d’un escape game « récupère » ses joueurs à l’entrée de la salle. Il fait le briefing, leur explique les consignes de sécurité, les règles tout en les plongeant dans le scénario du jeu. Ensuite, il disparaît de leur champ de vision, mais il est bel et bien toujours présent. Les concepteurs d’espace game sont toujours plus inventifs pour intégrer les animateurs dans le jeu. En effet, tout au long de la partie, le game master devient une sorte de « joueur supplémentaire » hors de la salle. Il va participer au rythme du jeu et guider les joueurs de son poste. Il peut avoir différents moyens de communiquer avec les participants.

Tout d’abord, il les voit et les entend. Ensuite, la salle peut être équipée d’un moniteur sur lequel les game masters envoient des indices, ou via une tablette, un écran. Cela peut aussi être via un téléphone qui sonne à certains moments du jeu, un talkie-walkie, des messages vocaux transmis dans la salle. Puis quand un problème technique survient place au système D, retour aux mots glissés sous la porte ou chuchotés derrière un mur. Enfin, nous vous disons ça, mais il se pourrait que ce soit scénarisé…

Après avoir été votre meilleur allié pendant la partie, il vous ouvre la porte vers la délivrance et vous apporte les réponses à toutes les interrogations. Place au débriefing, étape cruciale qu’il faut toujours intégrer au scénario du jeu. Jusqu’à la dernière seconde, le game master reste dans son rôle, vous ne le verrez peut-être jamais sortir de son personnage.

Mais pas que

L’échange avec les joueurs s’arrête ici, mais le travail du game master pas du tout. Il est temps de remettre la salle en place, de récupérer ses indices, de réorganiser le parcours dans une enquête géante. Ainsi, les nouveaux joueurs auront toujours l’impression d’être les premiers à jouer au jeu, pas de traces des anciens passages, même si parfois nos salles en voient de toutes les couleurs.

Les profils de game masters

Il existe plusieurs profils de game masters, dont les intermittents du spectacle qui ont un bagage de comédien avec eux. Un savoir-faire qu’ils n’hésitent pas à mettre au service du jeu. Chez Arcane, Sarah est intermittente du spectacle et masterise nos jeux grandeur nature comme Mafia Denfert. Elle nous raconte que son travail de comédienne l’aide beaucoup à s’immerger dans le jeu. Quand Sarah vient animer un jeu, elle n’est pas Sarah la game master, elle rentre dans le rôle d’un personnage pour guider le jeu et immerger les joueurs. « Incarner un personnage me permet de canaliser les joueurs et de poser un cadre. » L’immersion est immédiate et totale. Les joueurs eux-mêmes, sont incités à devenir un personnage de l’histoire.

Pour Sarah, son travail de comédienne l’aide aussi à gérer les grands groupes auxquels elle peut être confrontée.

Le deuxième profil qui n’a pas cette formation de comédien, est un game master qui aime l’animation de groupe. C’est un profil qu’on retrouvera plus communément dans les salles d’escape game.

Bien que ces game masters ne soient pas des comédiens, ils savent immerger les joueurs dans le scénario avec brio.

Les profils de joueurs

Nos game masters nous racontent des anecdotes sur les différents profils de joueurs qu’ils ont rencontrés durant leurs sessions.

Le leader

Il existe différentes typologies de joueurs, notamment le leader qui prend les choses en main et répartit les tâches. Nous pouvons faire le distinguo entre le bon et le mauvais leader, celui qui va être à l’écoute et celui qui ne l’est pas, mais qui malgré tout veut contrôler la situation et guidera son équipe sur les mauvaises pistes.

L’observateur

Nous retrouvons également des personnes qui vont être suiveuses et vont se laisser porter par les leaders. Certains se mettent en retrait, le game master peut alors intervenir pour solliciter le joueur personnellement et l’inclure dans la partie. Comme nous l’avons dit, le travail du game master est d’observer la partie en cours et d’identifier la place que prend chaque joueur pour réagir en conséquence.

Virginie nous dit, que ce qui lui plaît dans son métier, c’est de pouvoir rire avec les joueurs et d’entendre leurs raisonnements farfelus. Elle nous raconte une anecdote : « Mon joueur le plus âgé avait 90 ans, il ne comprenait pas tout à fait ce qu’il se passait autour de lui, malgré tout, il avait parfois de très bonnes intuitions qui ont aidées les autres. »

Le saboteur

Une autre typologie de joueur : le saboteur. Le saboteur est une personne qui va « gâcher le jeu à son équipe ou aux autres joueurs ». Jean-Baptiste masterise une salle d’escape game et Sarah des enquêtes géantes, tous deux sont confrontés aux saboteurs. Ils partagent le même avis, un saboteur (qu’il en soit conscient ou non) va nuire à l’ambiance pendant le jeu.

Tout d’abord, il faut identifier le saboteur. D’après nos game masters, un saboteur se remarque, car il va prendre le jeu à la légère, parler fort, ne pas rentrer dans l’ambiance, ne pas jouer le jeu en somme. Il est impératif de le recadrer tout de suite, le game master doit donc sortir de l’immersion pour rappeler les règles du jeu, les précautions sur le matériel, pour calmer le comportement du saboteur.

Une fois en jeu, le saboteur est un joueur qui peut fausser les pistes, cacher ou déplacer les indices. Dans une enquête géante, cela a pour conséquence d’empêcher les autres joueurs d’avancer dans l’histoire. Dans un escape game, il va vouloir contrôler la partie, pousser son équipe à prendre de mauvaises pistes et ralentir la progression. Il est également le type de joueur, qui va forcer le matériel et potentiellement casser des éléments de jeu.

Au final, qu’est-ce qu’un bon game master ?

Nous avons demandé à nos game masters ce qu’était un bon game master. Après avoir ri et trouvé la question peu évidente, leurs réponses se sont accordées pour soulever les mêmes qualités. Un premier mot d’ordre : l’adaptabilité.

Un bon game master doit être prêt à faire face à tout type de situation, même les plus improbables. Pour les gérer au mieux, il faut connaître le jeu dans les moindres détails et laisser place à la spontanéité et l’improvisation. Sarah nous confie : « Je connais mon jeu par cœur, mais je ne peux pas venir animer avec une trame précise à respecter, car chaque session est différente. Il faut s’adapter aux joueurs qui sont en face de nous. Ils n’ont jamais les mêmes réactions. »

Les qualités premières d’un game master sont son élocution et son écoute. Dans une salle d’escape game, le game master observe et entend les joueurs, mais il ne dirige pas le jeu. Il guide les joueurs, les oriente à des moments clés. Tout est une question de timing et d’écoute pour adapter les indices en fonction des joueurs.

En somme, un bon game master est une personne attentive et capable de s’adapter à toutes les situations inattendues.