Arcane Experience

Le jeu pour une meilleure appropriation du concept RSE au coeur d’une entreprise

Responsabilité des entreprises

Des actions de l’entreprise en faveur de l’environnement 

Dans sa définition, la RSE ou Responsabilité Sociale des Entreprises représente une démarche favorisant la mise en pratique du développement durable dans la vision et la stratégie d’entreprise. Selon la Commission européenne, elle désignerait l’intégration volontaire des entreprises dans les préoccupations sociales et environnementales liées à leurs activités et leurs relations avec les différentes parties prenantes. 

Publiée officiellement en 2010, le référentiel norme ISO 26 000 constitue le cadre de référence de la stratégie RSE. Cette norme faisant partie des normes internationales fournit notamment les lignes directrices quant à l’opérationnalisation du concept, mais pas encore de certification. Dans une démarche volontaire, toute entreprise peut ainsi effectuer des efforts pour la protection de l’environnement. La politique RSE peut également se traduire par la prise d’initiatives à impacts sociétaux positifs. Ce qui peut aussi s’inscrire dans une volonté de réévaluer et d’améliorer le bien-être des salariés et des collaborateurs.

Derrière ces différents objectifs d’intégration des enjeux de démarche RSE et développement durable en entreprise se cachent diverses actions et valeurs à adopter en fonction des moyens et des besoins de l’entreprise. Pour les connaître et mieux les comprendre, le passage à la formation RSE devient une étape obligatoire. L’intégration de cette démarche de responsabilité, sous forme de formation, pourra s’orienter davantage vers la stratégie à adopter, ainsi que les piliers de la RSE pour une meilleure appropriation du concept.

Les attentes des parties prenantes dans le cadre de la norme RSE

Les piliers de la Responsabilité sociétale des entreprises (RSE)

La Responsabilité Sociale des Entreprises ou RSE désigne la participation des entreprises aux différents enjeux du développement durable. Elle se traduit ainsi comme l’engagement d’acteurs économiques envers la prise d’initiatives respectueuses de l’environnement et du développement durable, mais aussi en faveur des collaborateurs, des clients et partenaires, ainsi que de la communauté entière. L’objectif principal est d’avoir un impact positif sur la société, tout en étant une entreprise économiquement viable. 

La RSE, à son origine, se repose sur trois piliers fondamentaux, qui sont :

  • La responsabilité économique,
  • La responsabilité sociale,
  • La responsabilité environnementale.

Pour chacun de ces trois piliers de la RSE, diverses actions peuvent être menées dans le cadre de l’opérationnalisation. Ainsi, les enjeux économiques du concept peuvent se traduire à travers l’amélioration de la qualité de service par rapport aux collaborations avec les producteurs et fournisseurs locaux. Quant à la responsabilité environnementale, l’entreprise peut opter pour l’utilisation de ressources de manière plus responsable ou réduire nettement l’impact carbone de ses activités  (achats responsables).

Des séminaires ou ateliers de sensibilisations des salariés aux enjeux environnementaux peuvent être effectivement mis en place. Le respect des droits du travailleur, la diversité et l’égalité des chances ou encore l’amélioration du bien-être des salariés sont autant d’objectifs liés à la responsabilité sociale. Une entreprise engagée dans une stratégie RSE doit ainsi équilibrer l’opérationnalisation de ces trois piliers pour devenir véritablement une entreprise durable et responsable. 

La norme ISO 26000 pour la responsabilité des entreprises

La norme ISO 26000 se présente en tant que standard international définissant le champ d’action de la stratégie RSE. Ainsi, elle dévoile les sept thématiques centrales du concept d’organisation sociale et environnementale pouvant être établies par le groupe afnor . Il s’agit ainsi :

  • De la gouvernance de l’organisation,
  • Des droits de l’homme,
  • Des relations et conditions de travail,
  • De l’environnement,
  • De la loyauté des pratiques,
  • Des questions relatives aux consommateurs,
  • Des communautés et du développement local.

Autour de ces trois grandes dimensions et à travers les sept thématiques structurant son standard ISO 26000, la stratégie RSE poursuit un objectif de principe. Elle vise notamment à la responsabilisation des entreprises par rapport à l’impact environnemental et humain de leurs activités. Une entreprise engagée dans la RSE va ainsi contribuer à un meilleur développement de l’organisation, que ce soit du point de vue social que sanitaire. 

Au-delà de cette dimension éthique, la stratégie RSE revêt aussi une forme de levier de performance globale, pour l’entreprise même. En effet, de nos jours, les consommateurs et les salariés vouent davantage d’appréciation à une entreprise engagée dans une démarche socialement responsable pour l’environnement. Plus vous êtes alors en mesure de communiquer et de réaliser des plans d’action environnementaux et équitables, plus vous serez une entreprise attractive. Ce qui revient indéniablement à l’augmentation des chiffres d’affaires et des clients. Mais qu’en est-il alors de la formation RSE pour une meilleure appropriation du concept ? 

Le jeu pour s’approprier facilement la stratégie RSE

En matière de développement, qu’il s’agisse de grandes entreprises ou petites, la formation sur la RSE représente un aspect important de l’appropriation de la dimension RSE. Le jeu ou l’animation évènementielle se présente alors, en tant que moyen, à la fois ludique et pédagogique pour former les collaborateurs ou un public sur les différents enjeux du développement durable. Proposés dans une dimension plus ludique, participative et plus originale, les messages sur les enjeux sociaux et environnementaux seront bien plus interpellants. Les engagements RSE, si les collaborateurs sont correctement sensibilités, pourront permettre un management environnemental.

En effet, pour une formation RSE par le jeu, le scénario mis en place peut mettre en avant les différents problèmes rencontrés en matière de sauvegarde de l’environnement. Les animations peuvent quant à elles apprendre la valorisation des déchets ou les techniques de recyclage. Serious game, jeu de sensibilisation ou encore d’ateliers de coconstructions sur la stratégie RSE sont autant de manières amenant les collaborateurs à réfléchir sur différentes questions dans le cadre du développement durable et intégrer les préoccupations et questions centrales de la RSE. Lors de ces activités, chacun peut y donner son point de vue, ce qui conduit à un mouvement d’intelligence collective.

Des agences évènementielles telles qu’Arcane Expérience proposent ainsi la conception sur-mesure de jeu de formation RSE ou encore de serious game de sensibilisation sur la protection de l’environnement. Les idées sont nombreuses et axées sur la politique interne de votre entreprise.

Rapport RSE et performance économique

Le rapport de responsabilité sociale d’entreprise est un résumé des actions et de la performance économique de l’entreprise en matière d’environnement. Certaines entreprises soumises à la loi Grenelle ont l’obligation de rédiger un rapport annuel. Ce reporting rse permet de mesurer clairement l’impact éco des filiales et groupes pour assurer une politique de responsabilité sociale et sensibiliser aux conséquences d’achats non responsables.

flèche décorative flèche décorative flèche décorative flèche décorative flèche décorative flèche décorative flèche décorative flèche décorative flèche décorative flèche décorative flèche décorative flèche décorative flèche décorative flèche décorative flèche décorative flèche décorative flèche décorative flèche décorative flèche décorative flèche décorative