Arcane Experience

Pourquoi formation et jeu vont-ils de pair ?

Depuis quelques années, un certain anglicisme a fait son apparition dans le marché de la formation professionnelle : la gamification. Le terme traduit l’idée d’intégrer des ressorts liés au domaine du jeu dans des produits et services afin de rendre leur utilisation plus interactive et engageante.

Pourtant, les ressorts de la gamification en entreprise existent depuis longtemps sans qu’on pose le nom dessus. Les mises en situation, les simulations de rencontre client, sont autant d’exercices qui mettent l’accent sur l’expérimentation. Le modèle incontournable du e-learning, pratiqué par de plus en plus d’entreprises, s’appuie lui-même sur des composantes ludiques et interactives.

De manière plus générale, le jeu et la formation se côtoient depuis la nuit des temps. En effet, la plus importante fonction du jeu est certainement l’apprentissage, avant même le désir de se divertir. On la retrouve chez l’homme comme chez l’animal. Jouer sert à développer sa coordination, à découvrir son environnement. Quand un chaton joue en courant après une balle, il s’exerce en réalité à chasser. Depuis des décennies, sans le savoir, le monde professionnel a intégré des notions de jeu dans la formation de ses employés sans pour autant poser le nom « gamification » dessus. 

Le jeu Super Mario Bros et formation en entreprise : quelle différence ?

Pourquoi la gamification a-t-elle pris de l’ampleur particulièrement en entreprise ces dernières années ?

La formation en entreprise s’appuie sur le besoin particulier de rendre les apprenants opérationnels rapidement. Il ne s’agit pas simplement de leur inculquer des préceptes mais de les mettre en application. Et pour de nombreuses entreprises, ce type de formation est soumis à une contrainte forte : le nombre d’apprenants. Comment former simultanément quelques centaines voire milliers d’employés en même temps, tout en s’assurant que chacun a bien intégré chaque notion ?

C’est ici que la gamification entre en jeu. Contrairement aux idées reçues, le jeu n’a pas pour seule fonction de divertir, bien au contraire. La notion d’apprentissage en est au cœur. En rendant l’apprenant acteur de son apprentissage, il y est plus investi.

De plus, le jeu offre l’avantage de dédramatiser l’expérimentation. Grâce à son aspect “trivial”, il est par exemple plus facile pour un infirmier de tenter des choses sans crainte de faire du mal à un patient. Dans un jeu, la notion d’échec va de pair avec la réussite. Personne ne réussit à terminer Super Mario Bros du premier coup la première fois qu’il y joue. Ainsi, les obstacles et les échecs font partie intrinsèque de n’importe quel jeu. 

On retrouve dans le jeu, un processus d’apprentissage similaire aux formations : on découvre une notion/une mécanique de jeu, on l’appréhende/on l’applique, et on s’améliore. Une fois qu’on a intégré la première notion, on augmente la difficulté en en faisant apparaître une seconde. Et ainsi de suite jusqu’à avoir battu le boss final ou jusqu’à avoir passé son examen. C’est en toute logique que la gamification s’est imposée en entreprise.

Les leviers de la gamification : les formats de jeu en formation

Jusqu’à peu, peu de monde avait analysé l’étendue des capacités ludiques. De ce fait, on craignait que laisser trop de place au jeu ne s’apparente à du simple divertissement et ralentisse la formation. Récemment, des spécialistes du jeu ont démocratisé ses bienfaits. Aujourd’hui, nous connaissons les leviers qui permettent d’améliorer la formation. On peut citer, entre autres, les mécaniques de récompense, de compétition, de simulation, de déduction… Chacun de ces leviers présente des avantages précis. L’enjeu est pour les entreprises d’identifier ceux qui seront les plus adaptés pour répondre à leurs problématiques, ainsi que la manière de les mettre en place.

Récemment, nous avons été sollicités par BNP Paribas Cardif dans le cadre d’un projet de formation gamifiée. L’objectif de ce jeu est de former des conseillers bancaires à la gestion de patrimoine en ligne. Pour répondre aux problématiques du client, nous avons imaginé un jeu digital hautement scénarisé. Depuis un site internet, les joueurs découvrent le parcours d’un client bancaire mal conseillé durant sa vie. Leur mission : remonter le temps et faire les bons choix pour améliorer la situation du client. La scénarisation au service du jeu est un vecteur d’engagement fort car il permet d’immerger les apprenants dans une histoire dont ils sont les héros. De plus, nous avons accentué l’interaction de l’apprenant avec le contenu sous la forme d’énigmes scénarisées à la difficulté progressive. Présenter un enseignement comme un problème qu’il faut résoudre permet d’inciter l’apprenant à se poser les bonnes questions, ce qui le rend acteur de sa formation.

La gamification en entreprise : solo ou multijoueurs ?

La gamification permet aujourd’hui de concevoir des formations ludiques solitaires ou en groupe. Dans les deux cas, elle permet d’engager au mieux l’apprenant lors de son apprentissage. La démocratisation du serious game tend à laisser penser que le jeu vidéo, et plus généralement le digital, est la seule solution à la fois ludique et pédagogique. Pourtant, bien que le digital présente de véritables avantages en matière d’analyse de données, il ne permet pas tout. Une large variété de solutions gamifiées existent et cela inclut également des activités en physique. 

En effet, le présentiel présente l’avantage de créer des dynamiques de groupes, à l’inverse du e-learning, par exemple, qui tend à isoler les apprenants durant leur formation digitale. Apprendre à plusieurs, c’est l’occasion, au-delà du cadre de la formation, de partager un moment. De ce fait, cela permet également d’être plus impliqué. Des mécaniques de jeu multijoueurs compétitives ou coopératives permettent aujourd’hui de challenger les apprenants en se confrontant et en s’entraidant.

La formation par le jeu s’adapte à tous les budgets

Contrairement à l’idée reçue, la gamification ne s’adresse qu’aux grands groupes disposant de moyens financiers suffisants. Aujourd’hui, les offres en matière de gamification sont variées et s’adaptent aux différents budgets des entreprises.

Si développer un jeu vidéo pédagogique coûte plusieurs dizaines de milliers d’euros, des solutions clé en main plus abordables sont apparues sur le marché. De plus, comme expliquée précédemment, la gamification peut-être employée dans le cadre de situations variées, digitales ou physiques. Cela la rend particulièrement flexible selon les contraintes de l’entreprise.

Chez Arcane, nous proposons à nos clients des jeux clés en main jouables pour des équipes allants d’une dizaine de personnes à plus centaines de participants. Le prix unitaire par participants est d’une vingtaine d’euros seulement pour une durée moyenne de 1h30.

D’autres agences de gamification présentent aussi leur propres solutions ludiques pour engager les apprenants. 

flèche décorative flèche décorative flèche décorative flèche décorative flèche décorative flèche décorative flèche décorative flèche décorative flèche décorative flèche décorative flèche décorative flèche décorative flèche décorative flèche décorative flèche décorative flèche décorative flèche décorative flèche décorative flèche décorative flèche décorative