Arcane Experience

Le jeu au service de vos enjeux : la cybersécurité

La cybersécurité et plus largement les risques liés aux nouvelles technologies sont des enjeux clés pour les entreprises, quelle que soit leur taille. Un email suspect, des mots de passe dérobés, une intrusion dans le système d’informations… et c’est toute une structure qui peut s’effondrer.  Heureusement, les outils sont de plus en plus perfectionnés et sécurisés. Mais tout spécialiste vous le dira, ce qui fait la plus grande force d’une entreprise est aussi ce qui fait sa faiblesse : l’humain. 99% des collaborateurs ont déjà effectué au moins une action mettant les données de leur employeur en danger (Intermedia, 2017, Data Vulnerability Report). Il en va donc de la sécurité de tous de bien sensibiliser et former aux bons gestes. Et là, vous le voyez venir… “elle va encore nous parler du jeu pour rendre l’apprentissage captivant et motivant”. Il faut dire que les PPT et les formations top/down ont fait leurs preuves en la matière hein ?!

Les enjeux de la cybersécurité

Listons ensemble les enjeux liés à la cybersécurité, si vous en êtes d’accord ! 

  1. Montrer aux utilisateurs les erreurs les plus communes et les mauvaises pratiques.
  2. Créer un déclic pour que les utilisateurs se sentent concernés et deviennent donc attentifs. 
  3. Transmettre les bonnes informations pour que le message reste compréhensible.
  4. Mettre à jour la sensibilisation au gré de l’évolution des cyberattaques.

La sensibilisation classique, celle à laquelle nous avons tous été confrontés un jour dans nos entreprises, est travaillée avec beaucoup d’intelligence. Elle répond aux enjeux 1 et 4 à la perfection. Elle explique sans ambiguïté les do et don’t, c’est parlant, efficace.

Pour ce qui est de créer un déclic, soyons honnêtes, si elle ne fait pas appel à l’expérience physique, à l’expérimentation, elle fait rarement mouche. Et de fil en aiguille, elle transmet des messages qui ne sont pas entendables. 

Chez Arcane, nous n’avons pas la prétention d’être des experts de la cybersécurité. En revanche, nous sommes experts du jeu. Nous nous adossons donc régulièrement à des spécialistes de la lutte contre les cyberattaques pour créer des modules de sensibilisation et de formation à la pointe adaptés à votre secteur d’activité. 

Parce que oui, on peut assimiler le jeu avec un terme aussi sérieux que la cybersécurité. Nos clients concernés vous diraient même qu’on le doit si on veut garder une longueur d’avance. Car le jeu n’est pas une mode, c’est une analyse des mécaniques de pensées et d’actions. Et force est de constater que les deux évoluent sans cesse. 

Ce qui est une mode c’est le format du jeu. Si la cybersécurité avait été un enjeu au Moyen-Âge par exemple, il est fort probable que nous vous aurions proposé une formation ressemblant fortement au Croquet. 

Les jeux possibles et réalisés en matière de cybersécurité

Mais venons-en aux faits… Comment chez Arcane, nous avons utilisé les mécaniques du jeu pour sensibiliser à la cybersécurité ? 

1ère étape : nous avons analysé la cible. Car on ne s’adresse pas de la même manière (format du jeu) à toutes les typologies de collaborateurs. 

2ème étape : nous avons analysé le message. Car on ne dit pas la même chose (contenu du jeu) à tout le monde. 

3ème étape : nous avons analysé les contraintes qui nous étaient imposées : lieu, timing, budget, impératifs, etc. Car le jeu doit servir un enjeu et non l’inverse. C’est un outil et non une finalité. 

Ainsi nous avons pu créer une enquête géante dans un château en Espagne. Et surprise, il n’est pas toujours nécessaire de mettre les utilisateurs derrière un ordinateur pour les sensibiliser à la cybersécurité !
Nous avons réalisé un escape game dans un showroom d’un grand industriel de l’informatique (bon là il y en avait plein d’ordinateurs ! )
Nous avons conçu un jeu de plateau qui a voyagé dans plusieurs pays pour former des filiales.
Ou encore un jeu digital via ZOOM pendant le confinement. 

Conclusion

Dans chacune des expériences ludiques que nous avons créées, le joueur/formé n’a jamais été pointé du doigt, il n’était jamais le problème. En tant que joueur, il avait un rôle de solutionneur, de héros. Il devait analyser, comprendre et résoudre. N’y a t-il pas de meilleure façon d’apprendre ? Une façon de remettre l’humain au cœur du sujet.

flèche décorative flèche décorative flèche décorative flèche décorative flèche décorative flèche décorative flèche décorative flèche décorative flèche décorative flèche décorative flèche décorative flèche décorative flèche décorative flèche décorative flèche décorative flèche décorative flèche décorative flèche décorative flèche décorative flèche décorative