Arcane Experience

La gamification au service du patrimoine

Les chiffres cités dans cet article ne prennent pas en compte l’impact de la crise sanitaire sur le patrimoine.

Depuis ces dernières années, les termes “patrimoine” et “innovation” vont de pair ! Face à l’émergence des nouvelles technologies de l’information et de la communication, nombreux sont les acteurs culturels à redoubler d’inventivité pour valoriser les musées, les monuments et tout autre lieu représentatif du patrimoine français. Pour dynamiser leur présentation auprès du grand public, la gamification – ou fait de rendre ludique un produit ou un service – est apparue comme une solution particulièrement pertinente. Tablettes tactiles, réalité augmentée, escape game dans la ville, autant d’expériences qui rendent la découverte du patrimoine interactive et vivante. Pour vous, Arcane fait le tour des solutions ludiques les plus innovantes.

UN PATRIMOINE QUI SUSCITE L’INTÉRÊT DES FRANÇAIS

Si l’épidémie internationale du coronavirus a marqué un stop temporaire sur la fréquentation des espaces historiques et culturels, on constatait jusqu’en 2020 un attrait de plus en plus fort des touristes pour le patrimoine, qu’ils soient Français ou étrangers. Ainsi Le Louvre a vu sa fréquentation augmenter de 25% en 2018 et a accueilli 2,5 millions de Français ! Les autres principaux monuments de France ont également vu leur fréquentation exploser en 2019 comme c’est le cas du Mont Saint-Michel, du Panthéon ou encore le château d’Angers.

Une image rajeunie et ludique du patrimoine

Plusieurs raisons peuvent expliquer ce phénomène. On peut évoquer la valorisation du patrimoine dans la pop culture appréciée tout particulièrement par les jeunes générations, les 18-24 ans représentant une clientèle particulièrement importante pour les musées. En effet, selon une étude de 2018 du Crédoc, les 18-24ans présentent “le plus fort taux de visite” des lieux de patrimoine, notamment en raison de l’accessibilité financière des musées (gratuité ou réductions). Selon ce même sondage, “25 % des jeunes se sentent davantage incités à visiter plus souvent des musées, expositions temporaires ou monuments si on leur propose des activités ponctuelles qui font vivre de nouvelles expériences”.

C’est le cas du Louvre aperçu dans un clip de Beyoncé visionné 220 millions de fois ou encore des défilés de mode au Château de Versailles.

Les programmations de ces lieux ont elles aussi changé pour se rapprocher des goûts des jeunes comme l’exposition autour de la licence vidéoludique d’Ubisoft “Assassin’s Creed” à la Gaîté Lyrique en 2019 ou encore l’animation ludique “Effets spéciaux” en 2018 à la Tour Eiffel autour du cinéma.

Des visites augmentées pour une immersion totale

Si le patrimoine attire de plus en plus les foules, c’est aussi grâce à la modernisation des lieux et des parcours de visite. En effet, bons nombres de musées s’octroient des dispositifs innovants en vu d’augmenter leurs expositions telles que l’ajout de contenus cliquables sur tablettes numériques ou l’incorporation de dispositifs vidéos et sonores.

Les monuments ne sont pas en berne non plus. Chaque été, la cathédrale Notre Dame de Strasbourg se voit ainsi illuminée et animée de part en part par un jeu d’effets lumineux et sonores. L’entreprise Paris City Vision propose quant à elle des visites de monuments en réalité augmentée. Armés d’une tablette tactile, les touristes peuvent ainsi redécouvrir la Conciergerie de Paris, le Panthéon ou encore le Louvre à différentes époques à travers des reconstitutions 3D et des objets interactifs.

 

LA GAMIFICATION POUR RENDRE LE PATRIMOINE VIVANT

 

Alors que les escape games foisonnent de plus en plus partout en France, de nouvelles formes d’activités ludiques voient le jour et ce, dans le but de valoriser le patrimoine. Pour attirer le grand public dans les espaces culturels et historiques, la gamification est devenu la solution adéquate. Paris, Lyon, Marseille, Saint Malo, Rouen… Toutes les grandes métropoles françaises proposent ainsi depuis quelques années des jeux de piste pédagogiques dans la ville par le biais d’agences spécialisées en gamification. En jouant, le visiteur se rend ainsi acteur de ce qu’il observe. Il est immergé dans le monde qu’on lui présente et y tient le premier rôle.

La sauce semble avoir pris suite au succès international du jeu mobile Pokemon GO dans lequel les joueurs sont invités à déambuler dans la ville pour trouver et capturer des monstres virtuels. Pour cela, ils doivent nécessairement passer par des points de relais situés dans des lieux iconiques de la ville comme des oeuvres d’art ou des monuments historiques.
Pour une dizaine d’euros par personne, les touristes comme les habitants peuvent (re)découvrir la ville le temps d’une heure ou deux à l’aide d’une application ou parfois d’une simple carte.

La gamification en entreprise : un nouveau rapport au patrimoine

Les entreprises présentent une nouvelle cible de choix pour les acteurs de la médiation culturelle. Chez Arcane, nous avons traité le sujet en long, en large et en travers. Nous proposons aux entreprises des activités de cohésion d’équipe (team building) dans des lieux mythiques de Paris. Ces jeux d’enquête grandeur nature appelées Criminal Quest allient mobilité, découverte et réflexion. C’est le cas du jeu « Les mystères d’Orsay » qui offre la possibilité à nos clients de partir à la découverte des plus grandes œuvres du patrimoine français au sein du Musée d’Orsay.

Le scénario ? Gaé Aulenti, architecte, a découvert un secret paranormal : un portail spatio-temporel permettant de voyager dans le temps se cache dans le Musée d’Orsay. Gaé a identifié 6 symboles puissants au sein du Musée. Les joueurs sont invités à mener l’enquête pour retrouver le portail.

L’avantage de ce scénario est de proposer aux participants de se plonger dans les plus beaux tableaux et sculptures de ce chef-d’œuvre urbain de Paris, tout en étant immergés dans un scénario proche des séries actuelles. Sans s’en rendre compte, on se cultive, on apprend à connaître ses collègues et à développer un sens de la communication efficace pour être la première équipe à résoudre le mystère !

L’utilisation du patrimoine comme toile de fond à la création d’activités de team building innovantes présente un véritable intérêt pour les entreprises qui y voient une manière d’associer leur culture d’entreprise à une imagerie physique et historique partagée par tous.

POUR CONCLURE

Nous le disions plus haut, l’innovation est plus que jamais le fer de lance des acteurs de la médiation culturelle et du patrimoine. L’interactivité est apparu ces dernières années comme le maître mot et la solution aux enjeux d’attractivité. Le grand public en est le premier demandeur comme l’attestent les agences en gamification qui sont apparues au cours des années 2010, comme c’est le cas d’Arcane. Mais depuis quelques temps, c’est aussi au tour des entreprise de trouver un intérêt à la gamification. Tandis que les serious games abondent ici et là autour de sujets divers et variés, le genre du Criminal Quest (qui s’appuie sur le décor urbain et son histoire à la manière des Mystères d’Orsay) se confirme comme une solution de team building dynamique et particulièrement engageante.